Lettre au dernier bouquiniste de Nantes

Laurent, Je voulais te dire merci pour ton fourbis, ton bordel, tes ombres généreuses, ton antre, ton empire Nantes building, ton Brooklyn réinventé, ton refuge, ton scénario, ta palissade, ton cumulus, ton regard attentif, ta main posée sur le piano, ton ré mineur comme la tendresse, ta réserve d'espoir, ton antagonisme avec le pire, ta... Lire la Suite →

Julien Mérieau / Extrait Journal Mulot (2003/2019)

Entre ouvrir la fenêtre, humer le pur dehors, ce parfum n'est pas fabriqué. Convoquant toute mémoire cette odeur frappe l'esprit, source du sentiment, en amont de toute orfèvrerie future. Ce frais soudain, c'est l'odeur de la vie, des arbres, des fleuves, de la pluie, au fond c'est l'odeur de l'air, des immensités et son message... Lire la Suite →

Baudelaire / Réversibilité / Reversibility

Réversibilité Ange plein de gaieté, connaissez-vous l'angoisse, La honte, les remords, les sanglots, les ennuis, Et les vagues terreurs de ces affreuses nuits Qui compriment le coeur comme un papier qu'on froisse? Ange plein de gaieté, connaissez-vous l'angoisse? Ange plein de bonté, connaissez-vous la haine, Les poings crispés dans l'ombre et les larmes de fiel,... Lire la Suite →

ULTIMATUM / Texte à horloge digitale

NANTES BY NIGHT 12/11/17 ©Guillaume HOOGVELD   Vous y êtes Vous accédez à une page une page gravée à la mine de plomb puis bloquée dans un data center de misère froide Comme toutes les pages du globe elle est inachevée mais restez ici nous n'avons que si peu de temps pour miser sur l’Horizon... Lire la Suite →