EZRA POUND Per Usura Canto XLV

Cliquez ci-dessous pour écouter l'auteur (Anglais US) http://www.guillaumehoogveld.net/wp-content/uploads/2021/05/www.guillaumehoogveld.net-ezra-pound-per-usura-canto-xlv-ezra-pound-per-usura-canto-xlv-1.mp3           With Usura     With usura hath no man a house of good stone each block cut smooth and well fitting that design might cover their face, with usura hath no man a painted paradise on his church wall harpes et luz... Lire la suite →

Pixel Personne

  Pour Andy Warhol, le vecteur visionnaire, Comme ils ont l'air d'être quelqu'un les petits troncs les lévriers allemandsLes troncs cathodiques les formatés de la faceMoi je les embarasse je joue à ma nouvelle star Comme ils ont peur de mourir du CovidComme ils ont l'air d'y croireComme ils ont l'air de se perdreDe déborderDe... Lire la suite →

Ilarie Voronca / Beauté de ce monde

  à Léon-Paul Fargue Rien n’obscurcira la beauté de ce monde.Les pleurs peuvent inonder toute la vision. La souffrancepeut enfoncer ses griffes dans ma gorge. Le regret,l’amertume, peuvent élever leurs murailles de cendre,la lâcheté, la haine, peuvent étendre leur nuit,Rien n’obscurcira la beauté de ce monde. Nulle défaite ne m’a été épargnée. J’ai connule goût... Lire la suite →

Rase mon bitume

©GUILLAUME HOOGVELD 199X BOIS COLOMBES RAIL DE JOUR La vie nous pousse à liquider le sens au profit du semblable Au profit du vacarme Et du triangle vert amer Posé sur un même billet vertQui justifie sa valeur à coup de surin sur les peuples  Il n'y a donc que les taiseurs qui se distinguent... Lire la suite →

Sur les nuages obscurs de l’Amour

  Ce texte est dédié à la présence subliminale d'Alexia Desfourneaux.   L' Amour n'est pas soumis aux rayons feu-follet ni aux flammes violettes qui détachent le bien d'un mystérieux trésor. Je n'ai rien à ajouter. Toi oui. Fin du fond les choses qui ne sont pas faciles à dire. Le reste c'est pour le... Lire la suite →

MICHEL HOUELLEBECQ in « Les Particules élémentaires », Paris, Flammarion, 1998

« Il est difficile d’imaginer plus con, plus agressif, plus insupportable et plus haineux qu’un pré-adolescent, spécialement lorsqu’il est réuni avec d’autres garçons de son âge. Le pré-adolescent est un monstre doublé d’un imbécile, son conformisme est presque incroyable ; le pré-adolescent semble la cristallisation subite, maléfique (et imprévisible si l’on considère l’enfant) de ce... Lire la suite →