Minuit-fracas

LAETITIA Eve 151114

Minuit avant que tu ne sois ravie.

Minuit avant que tu sois empruntée.

Minuit avant que règnent chapeaux et couronnes

Minuit avant que tombe le ciel plus haut que terre que

Tombent les hauts de cœur plus profonds que ta profondeur

Seule et tes bas aussi hauts que l’ivresse

Fine bruine que gifle les échos des pins plus

Loin qu’une fréquence sous perfusion de violence puis

Ça me lance ça pourrait me lancer j’inverse les bulles à savon

Parfum d’imagination et d’espérance celle qu’on attendait plus c’est toi qui

Ne méritait pourtant pas à pas tout à fait cela

Se remettre à vibrer

Dis-le-moi

Dis-le-moi

Touche-moi

Vole-moi

Et reviens un jour simple et touchant

D’un naturel tel que rien ne puisse

Dissimuler entre nous

La valeur du Temps.

 

L.R.151114.Nantes.
©Guillaume HOOGVELD @2013 pour le texte
©Guillaume HOOGVELD @2015 Droits photographiques

Crash texte

rails

Curseur sur moniteur LED

Virtuelles associations

Virtuelles représentations

Un sens peut en cacher un autre

Un train peut en démolir un autre

Pendant son sommeil

Son éveil de nuit

Sa traçabilité sauvage

Pendant que le réel est dépassé par le virtuel

La matrice est dès lors plus impérieuse que tout

Mainmise sur la matière

Au bout des échelles notre vieille Terre

Changement de paradigmes

Il va falloir bien choisir

Son entrée en matière

©Guillaume HOOGVELD 2013@2015

Zeste de SAHEL

Je quitte toute urbanité pour renouer

Avec un zeste de SAHEL

Séjour sous le sable

Sous les pavés affables

Qui peinent à revendiquer

Leur identité de pierre

Séjour sous le sable

Si do la sol fa mi ré do_SILENCE_RADIO_

Curseur remis à Zéro

Silence & fragrance du désert

L’innocence est soudainement

Poids & charge d’hier

Une charge qui me dessert

De vive voix

Empruntée

Tout va recommencer

REF ABSENTAP9

Guillaume HOOGVELD @2013 Droits réservés©

Kandinsky / Le triangle

« Dans toutes les sections du triangle on peut trouver des artistes.
Celui d’entre eux qui est capable de voir par delà les limites de sa section est un prophète pour son entourage et aide au mouvement de chariot récalcitrant. »

V.Kandinsky « Du spirituel dans l’art »

VIRILIO / La régression émotionnelle

“Cette bombe découlant de l’instantanéité des moyens de communication, et notamment de la transmission de l’information, a un rôle éminent dans l’établissement de la peur au rang d’environnement global puisqu’elle permet la synchronisation de l’émotion à l’échelle mondiale. Grâce à la vitesse absolue des ondes, on peut ressentir dans tous les endroits du monde le même sentiment de terreur, au même moment. Cette bombe n’est pas locale, elle explose à chaque instant, à propos d’un attentat, d’une catastrophe naturelle, d’une panique sanitaire, d’une rumeur maligne… elle crée une véritable communauté des émotions, un communisme des affects succédant au communisme de la “communauté des intérêts” partagés par les différentes classes sociales. Avec la révolution industrielle de la seconde moitié du 19e siècle en effet, a prospéré la démocratie d’opinion, qui s’est appuyée sur la presse du même nom, puis sur les médias de masse, la presse, la radio et la télévision. Ce 1er régime était celui de la standardisation des produits et des opinions. Le second régime actuel est celui de la synchronisation des émotions, assurant le passage de la démocratie d’opinion à la démocratie d’émotion. Et cela pour le meilleur comme pour le pire. pour le meilleur, on songe aux élans de générosité qui font suit aux catastrophes de toute nature ; pour le pire aussi, avec la terreur instantanée que suscite un attentat ou une pandémie et la politique court-termiste qui en constitue la réponse (…)
Avec les phénomènes d’interactivité instantanés qui sont désormais notre lot quotidien, a lieu un véritable bouleversement qui déstabilise le rapport à l’activité des hommes entre eux, dans le délai qui est celui de la réflexion, et cela au profit du réflexe conditionné à quoi l’émotion conduit. D’où la possibilité théorique d’une panique généralisée. Voilà la seconde grande déflagration du rapport au réel.

La déréalisation est le résultat du progrès, ni plus ni moins. La mise en avant de la réalité augmentée qui est la vulgate rituelle de la propagande du progrès, n’est en fait qu’une déréalisation induite par la réussite du progrès dans l’ordre de l’accélération. Cet accroissement continu de la vitesse a entrainé le développement d’une mégaloscopie qui a conduit à une véritable infirmité puisqu’elle réduit le champ de vision. Plus on va vite, plus on se projette au loin pour anticiper et plus on perd la latérisation. les écrans sont l’équivalent d’un pare-brise de voiture : nous perdons , avec la vitesse, le sens de la latérisation, ce qui est un élément de l’infirmité de l’être au monde, de sa richesse, de son relief, de sa profondeur de champ. On crée des lunettes pour voir en trois dimensions, alors que nous sommes en train de perdre la latérisation, la stéréo-réalité naturelle. La réalité augmentée est donc selon moi un jeu de dupes, un véritable glaucome télévisuel. L’écran est devenu une cécité. »

CQFD#6

Pour Lily,totalement belle.

Le POIDS du VIDE

et

L’AIR de RIEN

1

Je double ma mise,

LE FEU REVIENT.