Ilarie Voronca / Beauté de ce monde

  à Léon-Paul Fargue Rien n’obscurcira la beauté de ce monde.Les pleurs peuvent inonder toute la vision. La souffrancepeut enfoncer ses griffes dans ma gorge. Le regret,l’amertume, peuvent élever leurs murailles de cendre,la lâcheté, la haine, peuvent étendre leur nuit,Rien n’obscurcira la beauté de ce monde. Nulle défaite ne m’a été épargnée. J’ai connule goût... Lire la suite →

Rage de Rencontre.

Illustration originale Armen SAAKYAN, acrylique, #Nus, #2012© Où est-elle La Rencontre avec un grand R comme Rage de dent ? Rage du petit matin Rage du soiR... Le R qui clôture aussi le mot espoiR ? Pourquoi son rythme Parcouru de cale en soute des fers a la trépointe de fond en comble est-il si... Lire la suite →

L’homme de peine

Je dis Je pour Vous je ne suis moi-même plus que le gardien de mon propre égo
Je ne m'intéresse à qui sois-tu aux fils luisants préférant la nuit abhorrant l'ennui
Je n'ai rien compris au désespoir
je subis sa pièce trop lumineuse pour ressembler aux visages aimés défigurés déshabillés par la porte ouverte étroite

Le Monde est à toi

Mon cœur sauvé par un défibrillateur en te voyant si intense Brillant dans ce firmament Imminent sous étoiles Sans rois ni mages à ta portée tu invectives toutes les sphères jusqu'à ce que tout soit mis à nu Rien que l'univers Rendu à toi Rendu à terre Avec toutes tes putains de tonnerre J'abandonne par... Lire la suite →

Dispositions heureuses

Pour NAT DCK. Pour ses ouvertures vers les possibles... Appelle-moi très vite Appelle-moi avant que cela ne devienne tranchant Appelle ton poète absorbé par l'abysse Par l'ivresse des profondeurs 100 mètres plus bas plus rien à voir Même la lune est noire Et je crains de ne plus pouvoir  remonter J'ai lâché tous mes ballasts... Lire la suite →

Valéry déjà avant nous

    “Nous autres, civilisations, nous savons maintenant que nous sommes mortelles.”   “Nous avions entendu parler de mondes disparus tout entiers, d’empires coulés à pic avec tous leurs hommes et tous leurs engins; descendus au fond inexplorable des siècles avec leurs dieux et leurs lois, leurs académies et leurs sciences pures et appliquées, avec... Lire la suite →