… Antonio Ramos Rosa, ou comment être poète au Portugal après la déflagration Pessoa

Le papier, la table, le soleil, la plume... A côté, la fenêtre. Et je ne possède rien et je ne suis rien de ce que j’écris. Et je n’attends rien de tout ce que j’attends. Tandis que j’écris je ne suis pas ne veux rien n’écoute ni les paroles ni le silence. J’aligne des mots... Lire la Suite →