Rase mon bitume

©GUILLAUME HOOGVELD 199X BOIS COLOMBES RAIL DE JOUR La vie nous pousse à liquider le sens au profit du semblable Au profit du vacarme Et du triangle vert amer Posé sur un même billet vertQui justifie sa valeur à coup de surin sur les peuples  Il n'y a donc que les taiseurs qui se distinguent... Lire la suite →

PÉGUY : « Après nous commence… »

Nous sommes extrêmement mal situés. Dans la chronologie. Dans la succession des générations. Nous sommes une amère-garde mal liée, non liée au gros de la troupe, aux générations antiques. Nous sommes la dernière des générations qui ont la mystique républicaine.

Beau comme Baudelaire

« J'ai trouvé la définition du Beau, - de mon Beau - . C'est quelque chose d’ardent et de triste, quelque chose d'un peu vague, laissant carrière à la conjecture. Je vais, si l'on veut, appliquer mes idées à un objet sensible, à l’objet, par exemple, le plus intéressant dans la société, à un visage de... Lire la suite →

Laurent Terzieff a disparu

Dans l’ombre, une parole* Tout commence par la nuit, une nuit de suie qui macère dans un trou de silence, rien n’éclaire cet abîme où le vide semble régner, on attend, vaguement inquiet, et puis soudainement une douche de feu coulant sur les épaules de Laurent Terzieff : c’est la nuit qui s’immole.« Ce qu’il y a ? Je... Lire la suite →