Panique ou je fais évacuer la salle

"Les jours où tu ne voyais qu’une seule trace de pas sur le sable, ces jours d’épreuves et de souffrances, c’était parce que c'est moi qui te portais." Ademar de Barros Pour Charlotte Hoogveld, ma sœur.   As-tu honte de moi père As-tu honte de moi mère Suis-je encore à vos yeux Cette petite chose... Lire la suite →

ULTIMATUM / Texte à horloge digitale

NANTES BY NIGHT 12/11/17 ©Guillaume HOOGVELD   Vous y êtes Vous accédez à une page une page gravée à la mine de plomb puis bloquée dans un data center de misère froide Comme toutes les pages du globe elle est inachevée mais restez ici nous n'avons que si peu de temps pour miser sur l’Horizon... Lire la suite →