Luc Dellisse – Éloge paradoxal des hôtels Ibis

J’ai été aussi nomade qu’on peut l’être, au gré de mes obligations. J’ai consacré une bonne partie de mes minces ressources à me loger ça et là, aux quatre coins de l’Europe. J’aimais ces haltes de la nuit, à l’étranger, en province, chez l’inconnu. J’essayais chaque fois de trouver le meilleur gîte possible. Je n’y... Lire la suite →

D’un Céline l’Autre : Pastiche de Destouches, archives personnelles

SEUL AU PARADIS Cette fois je vais me lever du pied gauche, c’est une nouvelle aventure, j’espère. J'allume une autre cigarette parce que j’en ai envie, seulement parce que j'en ai envie. Et puis je ferme les rideaux et je me prépare à vivre. une entrée dans la salle de bain où les carreaux de... Lire la suite →

LUC DELLISSE récidive adroitement avec “CIEL OUVERT”, son dernier opus. Extraits.

Zénith C’était si bien le jardin aux yeux verts Les portes ouvertes de la beauté Le tremblement de la main de l’amour Et l’espoir d’arriver à temps pour l’orage C’était si bien le chemin dessiné Avec le doigt sur la paume Les lignes de vie, le signe du sourire La profondeur de l’aiguille aimantée C’était... Lire la suite →