Jean Botéro – La défaite de la connaissance au profit de l’utilitarisme

  « Il s'est levé depuis quelque temps dans nos pays un terrible ouragan de subversion qui cherche, sans le dire, à écarter tout ce que nous mettions en avant de désintéressé, d'accueillant et d'ouvert au monde, aux choses et aux autres, d'appliqué à nous dilater l'esprit et le cœur, pour le remplacer par l'unique... Lire la suite →

Luc Dellisse #2 – L’inconfort

Dans ma lutte contre le monde, je suis sans armes et sans outils. Si j’ai eu un royaume, il est détruit depuis longtemps. Tout recommence toujours à zéro. Je m’accommode des conditions précaires de la vie. Il m’arrive même de me dépouiller de mes sauvegardes. Je cherche à rester en alerte par des moyens radicaux.... Lire la suite →

Scott Fitzgerald et la « Fêlure » * (« The crack-up »)

Février 1936. Toute vie est bien entendu un processus de démolition, mais les atteintes qui font le travail à coups d’éclat – les grandes poussées soudaines qui viennent ou semblent venir du dehors, celles dont on se souvient, auxquelles on attribue la responsabilité des choses, et dont on parle à ses amis aux instants de... Lire la suite →

Ferré le fat contre Breton le pape

Suite à un échange téléphonique revigorant où j'ai accusé la "possession" de cet article dans mes archives,  j'adresse mon amitié pile et face à Alain B. dont l'anonymat nous paraitra partagé...   Lettre à l’ami d’occasion Cher ami, Vous êtes arrivé un jour chez moi par un coup de téléphone, cette mécanique pour laquelle Napoléon... Lire la suite →

Houellebecq – Poésie et félicité – Permis de penser, 2005.

https://www.youtube.com/watch?v=gh4QQahS-28&t=49s   "Le bonheur reste un domaine presque inexploré par la littérature (...) il y a quelque chose dans le mot qui ne va pas et pourtant la poésie y parvient."

Luc Dellisse #1 – Éloge paradoxal des hôtels Ibis

J’ai été aussi nomade qu’on peut l’être, au gré de mes obligations. J’ai consacré une bonne partie de mes minces ressources à me loger ça et là, aux quatre coins de l’Europe. J’aimais ces haltes de la nuit, à l’étranger, en province, chez l’inconnu. J’essayais chaque fois de trouver le meilleur gîte possible. Je n’y... Lire la suite →