Julien Mérieau / Extrait Journal Mulot (2003/2019)

Entre ouvrir la fenêtre, humer le pur dehors, ce parfum n'est pas fabriqué. Convoquant toute mémoire cette odeur frappe l'esprit, source du sentiment, en amont de toute orfèvrerie future. Ce frais soudain, c'est l'odeur de la vie, des arbres, des fleuves, de la pluie, au fond c'est l'odeur de l'air, des immensités et son message... Lire la suite →