Réel sain et sauf

Edward_Hopper-Nighthawks-1942

 

 

LE REEL N EST PAS DELIE NI ANTAGONISTE AU REEL
LE REEL EST NECESSAIRE ? PROUVEZ LE MOI : SENTEZ CE QUE VOUS DITES ET DITES : "J’ai mal."

UNE EXPERIENCE POUR RIEN DANS LES CONTINGENCES DU REEL
LA REALITE ET LE REEL NE SONT QUE D’IMPROBABLES CONTINGENCES.
LE REEL EST UN SYSTEME NERVEUX QUI MARQUE SON TERRITOIRE SUR UNE EXOZONE.

 

Pete Flyer 2010 ©  Extraits des carnets de veille © WAKING STATES
À Paraître le temps d’aller très vite.

Google @ Google

Google est un algorithme qui interroge le Temps, la Présence et l’identité
Google est une figure de style économique
Google est une mise en abîme perpétuelle mais attention même le numérique a horreur du vide et

LA POESIE EST A LA BASE DE LA SOCIETE disait Novalis

PAZ / L’ESPACE PRESENT EST INHABITABLE.

 

OCTAVIO PAZ A DIT : « L’ESPACE PRÉSENT EST INHABITABLE. »

Qu’est devenu Poincaré, qu’est devenue la relativité je vous écris sous une pluie d’artillerie ce sont les derniers soins puisque l’uranium est appauvri

La façon de se parler aussi

De se toucher de s’atteindre de s’aimer

Variations du Destin-seconde par scission de l’atome crochu qu’il y a entre le Poétique et le Politique, entre le réel et le virtuel, ces deux extrêmes du possible qui se prévalent chacun de tendre au VRAI, au réalisable.

Bienvenue dans la zone iconique ou autant de fragments comme des projets, des tentations, des élans d’existences.

Un travail sur le pouvoir des mots, de leurs impacts & conséquences sur les limites de la Réalité.

Wittgenstein > Pessõa >Cioran > KRACH.

 

ABSTRACTIONS SOMMAIRES

« On ne tient pas à sa vie, mais à celle qu’on se jure d’atteindre. »

La Vie : Un soupir, entre deux silences………….

Filtres à particules d’Amour ou de misère

Abus de papier glacé ? Non moi uniquement touriste textuel !

Je cherche le fond et je n’atteins que surfaces. Eaux de Javel, s’abstenir !

Prépare tes conséquences

Tu obtiendras les gains de ta cause -mathématique-.

Je ne jure que par effraction de seconde.

Ceux qui cherchent le web n’ont pas fini d’atteindre BERLIN EST.

INTERNET ou la mauvaise conscience de SOI, miroir de sa trace nulle, boule à zéro net.

L’allégorie de la caverne de Platon…