Luc Dellisse – Éloge paradoxal des hôtels Ibis

J’ai été aussi nomade qu’on peut l’être, au gré de mes obligations. J’ai consacré une bonne partie de mes minces ressources à me loger ça et là, aux quatre coins de l’Europe. J’aimais ces haltes de la nuit, à l’étranger, en province, chez l’inconnu. J’essayais chaque fois de trouver le meilleur gîte possible. Je n’y... Lire la suite →

Manifeste de Martine Plaucheur ou la Fierté des Gueux…Ou comment rendre justice au peuple des ombres.

La fierté, au sens du « pride » anglais, c’est cet acte subversif par lequel les exclus transforment la honte dont la société les affuble en dignité, et reprennent la maîtrise de leur destin. Nous les gueux, les déclassés, les obscurs, à qui le système interdit tout succès trop éclatant pouvant faire ombrage à ses... Lire la suite →

Litanie pour les mots

Où vais-je voguer avec la charge de toute ma lucidité, un monde !  Si je ne peux plus me laisser virer (ici, et maintenant), m'entendrez-vous ? Je ne veux pas être seul je l'avais écris dans mon premier livre. Je vous supplie de me prendre pour un être de raison, ET D'avoir le génie sinon... Lire la suite →

L’écrivain c’est celui qui ne trouve pas.

L’écrivain c’est celui qui ne trouve pas. Si il trouvait alors, qu’écrirait il à la suite de tous ses mots ? Le poète voit toutes les figures se défiler face à lui comme un damné. Le Poète c’est un écrivain qui trouve trop tôt, avant les autres ; son cri, sa fréquence ne sont pas... Lire la suite →

Tentation TITANIC

  Je pense que tout va si vite que je ne suis pas sûr que j’aurai le temps de vous dire tout ce que je DOIS vous dire. Je serai sûrement dans un au-delà, entouré de cygnes et de pumas aux griffes acérées. Je n’aurais pas le temps. Quand j’y pense, c’est maintenant une évidence, définitif,... Lire la suite →

Echiquier mat

L’Amour ou l'infini relative illusion de partager une même position sur un échiquier implacable qui se parerait de mille couleurs indices de la douleur Bill ASHTRAY 2013©