Des mots aux images – Section d’Art contemporain

Damien Saillard / Peinture instinctive et paysage onirique.

Posted in Des mots aux images - Section d'Art contemporain on février 20th, 2013 by admin – 134 Comments

 » Le travail actuel de Damien Saillard peut se situer au carrefour

de la peinture instinctive et du paysage onirique.

Dans l’élan d’un geste ample et rapide, il installe la matière sur
la toile, sans hésitation, comme une évidence. La maîtrise de la trace surgit
comme un assaut.

L’évocation du paysage peut venir ensuite, apaisant la structure
des lignes de transe par des zones aux rythmes plus fouillés,
plus dilués ou plus colorés.

L’œil est appelé à s’attarder dans des espaces de nature végétale ou
rocheuse. Parfois un animal s’invite. On peut, comme Damien Saillard
le ressent, se laisser surprendre et accueillir ce qui advient.

Certaines œuvres laissent apparaître un espace très ouvert « cosmique »
(comme il le définit lui-même) ou, au contraire, la toile saturée donne
l’impression d’une nature foisonnante où nous devons nous laisser perdre.

On retrouve dans chacune de ses toiles un sens de lecture aléatoire qui
permet de les tourner afin de les redécouvrir avec des émotions nouvelles.

La force de l’œuvre de Damien Saillard réside dans les contrastes de
l’ombre et de la lumière, du primitif et du sensible, où le rêve et
l’étrange tiennent une large place.  »

Agnès Jurie des Camiers

ACCÉDEZ A LA GALERIE ICI.

Damien Saillard Tous Droits réservés©

Pour plus d’informations www.damiensaillard.com.

Cyneye / L’art du Noir.

Posted in Des mots aux images - Section d'Art contemporain on décembre 7th, 2012 by admin – 44 Comments

Née en 1977, d’origine italienne, Cyneye est photographe et vit à Paris.
Elle débute à New-York où elle publie des photos du graffeur Espo (BigMagasine n°37). Elle y commence un travail documentaire, qui se poursuivra en France, sur l’art de rue.
Elle est d’abord connue comme l’auteur de séries sur la thématique de l’eau.
Elle a notamment présenté ses oeuvres au Pavillon de l’Eau, à Paris, où sont éditées ses cartes postales, au « Festival de l’Oh », Quai de Bercy, aux Rencontres Humanitaires à Villeurbanne (où elle a été primée en 2007), à la Nuit de l’Eau pour l’Unicef et elle a participé à de nombreuses expositions collectives (Glazart, Divan du Monde, Espace Culturel les Dominicaines de Pont-L’Evêque, Nuit de la lumière, Bal des Sirènes à Ivry, etc. ).
Elle est aussi photographe de portrait (comédiens, chanteurs, écrivains, photographes), d’évènements (Mairie de ine Paris, Ministère des affaires étrangères), de mode (LeopoldLys, Viriliance) et de nature morte (Eau de Paris) et a collaboré comme assistante pour des enseignes prestigieuses (Hermès, Jean-Paul Hévin, Le Monde, Le Figaro…).
Elle travaille également actuellement sur l’expression aérienne du nu féminin et masculin sur des thèmes tels que « Néo Hétéro » (Webzine EVER), « NakedMagic » (Webzine MUSETOUCH), le désir féminin, le packaging.

En 2012, elle reprend son travail engagé autour de l’eau pour animer des stages pour enfants (Atelier Badadou) afin de les sensibiliser à la rareté de cette ressource, tout en ayant une approche poétique de l’élément et c’est à cette occasion qu’une nouvelle série, « Water 2012 », a vu le jour.

Cette collaboration avec Poètes Anonymes Associés vient formaliser un désir de Guillaume Hoogveld et de Cyneye d’aborder le versant sensible de l’image par l’association de séquences poétiques et idiomatiques propres à Guillaume et qui prennent, avec le contraste des noirs et blancs de Cyneye, une portée dramatique d’une rare intensité. Affaire à suivre.

ACCÉDEZ A LA GALERIE ICI.

Anton LARBIE

Posted in Des mots aux images - Section d'Art contemporain on décembre 17th, 2010 by admin – 54 Comments
CLIQUEZ tout-dessous pour accéder aux essences larbiennes, une frénésie du risque…

SINUOSITÉS SILLONS SILLAGES

ŒUVRES originales et UNIQUES sur papier de Navarre, rehaussées à l’aquarelle par l’Artiste dont voici la dernière présentation qu’on pouvait lire de lui dans une salle des ventes Milanaise cet été.

« Anton Larbie, né à peine en 1965 au Soudan, de mère polonaise et de père marocain, « citoyen transversal » comme il aime à se présenter, et autodidacte sauvage », a choisi la langue française pour s’installer. Il est peintre, illustrateur, maquettiste, dessinateur. Il privilégie les petits formats et les oeuvres sur papier. Il a collaboré avec de nombreux poètes. Célibataire et insaisissable, y compris pour lui-même, lorsque la bougeotte le prend, il se partage entre ses différents pays d’élection et « d’insoupçonnables cagibis ». Son oeuvre s’articule autour de deux concepts obsessionnels, qu’il affiche comme étant ses totems, Les Basses oeuvres et Le Labyrinthe et son muscle. »

Anton Larbie ©

Titres, de gauche à droite, des oeuvres larbiennes :
1 Dieux gaspilleurs
2 et 3 (pourquoi avoir doublé ainsi quelques images?) Labyrinthe et son muscle
4 et 5 Seulement Touaregs
6 et 7 Facettes du Grand Danger
8 Prélude de l’incroyable
9 Cosmos riquiqui
10 Aboi à  la lune
11 Animal-machine
12 Masque nègre
13 Jungle
14 Nectar des assassins
15 Rhapsodie I
16 Hommage à Tapiès
17 Mers voyoues
18 Les convives de l’au-delà
19 Maldoror I
20 Robe-Cobra
21 Blancheur secrète du jour
22 Hommage à Artaud
23 Pseudonyme de l’extrême I
24 Plongeon en couple
25 Oasis I
26 Sérum des îles
27 Pseudonyme de l’extrême II
28 Pseudonyme de l’extrême III

Collection P.A.A.©

Pour tout renseignement

contacter postmaster@guillaumehoogveld.net

ou l’artiste lui-même à larbie@guillaumehoogveld.net


%d blogueurs aiment cette page :