Rilke – Seule la nécessité d’écrire fait de vous un poète.

Cher Monsieur, Votre lettre vient à peine de me parvenir. Je tiens à vous en remercier pour sa précieuse et large confiance. Je ne peux guère plus. Je n’entrerai pas dans la manière de vos vers, toute préoccupation critique m’étant étrangère. D’ailleurs, pour saisir une œuvre d’art, rien n’est pire que les mots de la... Lire la suite →

SARTRE et CAMUS / Les faux frères

            L'IMPOSSIBLE DIALOGUE ENTRE CAMUS ET SARTRE La critique féroce et injuste de l’Homme révolté par Francis JEANSON, dans Les Temps Modernes en 1951, revue dirigée par Sartre mettra un terme définitif aux relations de Camus avec Sartre. Jeanson reproche à Camus d’adopter la position d’un intellectuel au dessus des... Lire la suite →

Lettre de Léon Bloy à Johanne Molbech – 29 août 1889

  “L'expérience de la vie m'a démontré qu'il ne faut jamais livrer son âme aux intelligences inférieures.” Mademoiselle, Je me sens aujourd’hui invinciblement poussé à vous écrire, je vous prie de n’en être pas révoltée. Les deux ou trois heures de notre causerie d’hier m’ont fait, en vérité, un bien immense et je sens le... Lire la suite →

Guillaume par William Ashtray #1

Guillaume si tu t’appelles encore Guillaume Si tu existes encore Guillaume, ne te fais plus jamais dicter ta vie par quelqu’un Quelqu’un - les autres sont des fantômes - Sauve ta peau Tes parents sont morts à toi-même sans le savoir sans le vouloir – tu pardonnes - Tu n’as jamais cessé de t’excuser d’être... Lire la suite →

Guillaume par Thomas SCHLESSER

Guillaume La fièvre coulée dans l'intaille Et un mot-clef en suspens Dans le vide des serrures Une agonie à porter de main Tu succombes à l'apnée des fictions Au devant des solitudes, les méridiens t'appellent et tu réponds par la peur Les ascèses corrompent ta voix Les harmoniques s'éclipsent quand tu dénatures les pertes Tes... Lire la suite →