Rase mon bitume

©GUILLAUME HOOGVELD 199X BOIS COLOMBES RAIL DE JOUR La vie nous pousse à liquider le sens au profit du semblable Au profit du vacarme Et du triangle vert amer Posé sur un même billet vertQui justifie sa valeur à coup de surin sur les peuples  Il n'y a donc que les taiseurs qui se distinguent... Lire la suite →

Sur les nuages obscurs de l’Amour

  Ce texte est dédié à la présence subliminale d'Alexia Desfourneaux.   L' Amour n'est pas soumis aux rayons feu-follet ni aux flammes violettes qui détachent le bien d'un mystérieux trésor. Je n'ai rien à ajouter. Toi oui. Fin du fond les choses qui ne sont pas faciles à dire. Le reste c'est pour le... Lire la suite →

Dostoievski / Les carnets du sous-sol

  Chapitre 1   Je suis malade… Je suis méchant, très-désagréable. Je dois avoir mal au foie, mais je n’entends goutte à mon malaise, et je ne sais pas précisément où je suis attaqué. Je ne me soigne pas… Je ne me suis jamais soigné, malgré une très-réelle estime pour la médecine et les médecins.... Lire la suite →