Pompidou cite Éluard Vs Sarkozy qui ne cite que lui-même. Démonstration

 

Les hauteurs d’entretiens avec des personnalités politiques qui avaient des lettres dans la tête et peut-être dans le cœur.

En 2007, la parole présidentielle comme le montre cette vidéo, s’offre de la délicatesse et de la tenue :

 

« Comprenne qui voudra

Moi mon remords ce fut

La malheureuse qui resta

Sur le pavé

La victime raisonnable

À la robe déchirée

Au regard d’enfant perdue

Découronnée défigurée

Celle qui ressemble aux morts

Qui sont morts pour être aimés

Une fille faite pour un bouquet

Et couverte

Du noir crachat des ténèbres

Une fille galante

Comme une aurore de premier mai

La plus aimable bête

Souillée et qui n’a pas compris

Qu’elle est souillée

Une bête prise au piège

Des amateurs de beauté

Et ma mère la femme

Voudrait bien dorloter

Cette image idéale

De son malheur sur terre. »

Paul Éluard

 

En « special guest », qui tient la chandelle, Michel Barnier…


Partagez moi
  •  
  •  
  •  
  •