Archive for mai, 2017

Céline Versus St JEAN.

Posted in Les mots des Autres on mai 26th, 2017 by admin – Commentaires fermés sur Céline Versus St JEAN.

Vous savez, dans les Écritures, il est écrit « Au commencement était le Verbe. » Non ! Au commencement était l’émotion. Le Verbe est venu ensuite pour remplacer l’émotion, comme le trot remplace le galop, alors que la loi naturelle du cheval est le galop ; on lui fait avoir le trot. On a sorti l’homme de la poésie émotive pour le faire entrer dans la dialectique, c’est-à-dire le bafouillage, n’est-ce pas .

Louis-Ferdinand Céline vous parle.
La Pléiade, t. IL


Le temps qui en impose #CQFD8

Posted in CQFD@Guillaume on mai 19th, 2017 by admin – Commentaires fermés sur Le temps qui en impose #CQFD8

Mis à part le temps qui passe il nous reste le souvenir imposant du temps qui reste.

GuillaumeH

Henri Michaux – Repos Dans Le Malheur (1938)

Posted in THEOREMES TEXTUELS exfiltrés : patchwork compilé par Bill Ashtray on mai 17th, 2017 by admin – Commentaires fermés sur Henri Michaux – Repos Dans Le Malheur (1938)

Le malheur, mon grand laboureur,

Le Malheur, assois-toi,

Repose-toi,

Reposons nous un peu toi et moi,

Repose,

Tu me trouves, tu m’éprouves, tu me le prouves.

Je suis ta ruine.

Mon grand théâtre, mon havre, mon âtre,

Ma cave d’or,

Mon avenir, ma vraie mère, mon horizon.

Dans ta lumière, dans ton ampleur, dans mon horreur,

Je m’abandonne.


Henri Michaux – PLUME précédé de LOINTAIN INTÉRIEUR [1938]

Centre de Réalité Google.

Posted in POESIE LIVE - NOUVELLES PRODUCTIONS de Guillaume HOOGVELD on mai 16th, 2017 by admin – Commentaires fermés sur Centre de Réalité Google.

musial-google_thumb5

Où est situé Google sur la carte ?

A-t-il un VISA universel violant les frontières ?

Qui a serré la main à ses data center ?

Qui peut s’enorgueillir de l’avoir rencontré ?

Quelqu’un ici ou ailleurs sait – il où Google veut-il en venir en revenir ?

Google est il polyglotte lit-il dans les pensées ou dans mes désirs et mes fantasmes ?

Tous les jours je tombe nez à nez à l’une de ses répliques sur le net

Certains évoquent des hologrammes d’autres une simple retouche d’image

La face visible de l’iceberg de la toile

Le même bloc de glace qui a fissuré le Titanic qui n’avait pas assez de Bateaux de sauvegarde

Heureusement Google a numérisé tout ce qui bouge et toute inertie

Les rues les bâtiments les lettres d’amour qui s’ennuyaient au fond des tiroirs

Les jours les nuits et tout ce qui veille en nous comme mémoire

Là haut dans les nuages les plus effilés les plus hauts en données

Pas très loin de l’orbite de ses satellites

Les algorithmes de Google sont plus précieux que les joyaux de la chapelle Sixtine

Le Monde a modifié sa table de valeurs

L’Unesco à capitulé c’est l’heure de la collaboration 2.0

Mais son patrimoine blessé ne perd pas de sang tout juste de légitimité

Avant de faire mourir la mort,

La première victime de Google est le Réel.

©Guillaume HOOGVELD @2017 pour le texte

©Jean-Marc MUSIAL, ©Un dessin une nuit pour l’image, 020417, hommage à René Daumal, “L’Errant”.


%d blogueurs aiment cette page :