Rêvalité

  Cliché original d’Eve Nottet. Droits réservés©     Le monde va passer de l’autre côté le monde va se soustraire de la réalité Pouvons-nous enfin l’entendre se débattre  crier   Avec ou sans Nous le monde tel quel tel qu’il est ou tel qu’il a été un temps mort pour la vie   Au... Lire la suite →

Cioran / La Négation

Ce qui m'a toujours séduit dans la négation, c'est le pouvoir de se substituer à tout et à tous, d'être une sorte de démiurge, de disposer du monde, comme si on avait collaboré à son avènement et qu'on eût ensuite le droit, voire le devoir, d'en précipiter la ruine. [...] J'ai eu beau fréquenter les... Lire la suite →

L’écrivain c’est celui qui ne trouve pas.

L’écrivain c’est celui qui ne trouve pas. Si il trouvait alors, qu’écrirait il à la suite de tous ses mots ? Le poète voit toutes les figures se défiler face à lui comme un damné. Le Poète c’est un écrivain qui trouve trop tôt, avant les autres ; son cri, sa fréquence ne sont pas... Lire la suite →

Houellebecq X 3

     « Notre malheur n'atteint son plus haut point que lorsque a été envisagée, suffisamment proche, la possibilité pratique du bonheur.  » « L'homme est un adolescent diminué.  » « La possibilité de vivre commence dans le regard de l’autre.  » Houellebecq©

L’Art dans la pensée de Schopenhauer

  « La réflexion sur l’art – objet du troisième livre du Monde comme volonté et comme représentation et de nombreux chapitres des suppléments – occupe une place éminente dans le déploiement de la pensée de Schopenhauer. L’art y tient sa valeur de sa relation à l’être – au monde, d’un côté comme volonté, de... Lire la suite →

« Le monde n’est plus digne de la Poésie. »

La durée du vide est très longue oblongue Surtout dans le paradoxe des angles Longue Avant de toucher l’Attaque Le passage est une fulgurance Une bombe de bonheur saturée de semtex La plus puissante source de chaleur de ce monde Pas le temps pour la pâleur Pas le temps pour la moindre frayeur Je reviens... Lire la suite →