Archive for février, 2013

Protégé : Courrier “fondateur” de mon ami Thomas Sch. daté du 310706

Posted in Parce que c'est Toi Parce que c'est Nous - Correspondances et itinéraires on février 28th, 2013 by admin – Commentaires fermés sur Protégé : Courrier “fondateur” de mon ami Thomas Sch. daté du 310706

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Fragment du cyberespace

Posted in THEOREMES TEXTUELS exfiltrés : patchwork compilé par Bill Ashtray on février 27th, 2013 by admin – 40 Comments

 » Selon des estimations prudentes, plus de 400 millions de gens autour du monde téléchargent de la musique, des films, des émissions télé, des jeux vidéo. La musique, à elle seule, comptabilise plus de un milliard de téléchargements par semaine, pourtant la plupart des gens qui s’échangent les fichiers n’ont aucune idée de leur provenance. Ils ignorent qu’il existe un monde, une infrastructure massive et globale dont la raison d’être est d’acquérir et de disséminer de nouveaux contenus. Au sommet de cette machine, il existe un endroit où tous ces fichiers qui se propagent à travers le monde trouvent leur origine. C’est un endroit où des accords sont conclus, où les identités et les accès sont jalousement gardés et où une élite de technocrates exerce le contrôle en silence. La population se contente de petits jobs et de minimas sociaux hasardeux avec lesquelles elle tente de survivre.  »

Tracé idiomatique sur le cyberespace, anonyme, inspiré de William Gibson, traduction de Bill Ashtray

CQFD#2

Posted in CQFD@Guillaume on février 26th, 2013 by admin – 34 Comments

…L’HORLOGE


SE TORD

S’INVERSE

SE REVOLTE

 

temps

 
DE

L’EXACTION

DES

SECONDES…

 

Guillaume HOOGVELD @2013 Droits réservés©

Un quart d’heure pour la vie

Posted in POESIE LIVE - NOUVELLES PRODUCTIONS de Guillaume HOOGVELD on février 26th, 2013 by admin – Commentaires fermés sur Un quart d’heure pour la vie

VERDIER -Vue des falaises du Chasseron Fabienne VERDIER Droits réservés©

Dans le trait de la durée

dans la ligne de fuite

dans un bonheur d’heure d’été

dans la silencieuse et opaque mêlée du risque

dans la verte et immature section d’assaut

du sentiment de grâce,

se justifie le quart d’heure

d’une vie totale

et totalement accomplie

dans un face à face avec la tentation

Face à face inégal

avec la glace sans teint

sans être touché

affecté ou même

atteint

C’est cela

le quart d’heure qui promulgue la vie en Destin.

Guillaume HOOGVELD @2013 Droits réservés©

CQFD#1

Posted in ABSTACTS, CQFD@Guillaume on février 24th, 2013 by admin – 48 Comments

TOUT

 

est dans la

TÊTE

math

C’est bien le

CORPS

du problème.

 

Guillaume HOOGVELD @2013 Droits réservés©

 

George HERBERT (1593-1633) / Le poème qui éveilla la foi de Simone Weil

Posted in LUX AETERNA on février 24th, 2013 by admin – 42 Comments

LOVE

Love bade me welcome ; yet my soul drew back,
Guiltie of dust and sin.
But quick-ey’d Love, observing me grow slack
From m’y first entrance in,
Drew nearer to me, sweetly questioning
If I lack’d anything.

A guest, I answer’d, worthy to be here.
Love said, You shall be he.
I, the unkinde, ungrateful ? Ah, my deare,
I cannot look on thee.
Love took my hand and smiling did reply :
Who made the eyes, but I ?

Truth, Lord ; but I have marr’d them : let my shame
Go where it doth deserve.
And know you not, says Love ; who bore the blame ?
My deare, then I will serve.
You must sit down, says Love, and taste my meat.
So I did sit and eat.

 

Traduction de Jean Mambrino :

Amour

Amour m’a dit d’entrer, mon âme a reculé,
Pleine de poussière et de péché.
Mais amour aux yeux vifs en me voyant faiblir
De plus en plus, le seuil passé,
Se rapprocha de moi et doucement s’enquit
Si quelque chose me manquait.

Un hôte, répondis-je, digne d’être ici.
Or, dit Amour, ce sera toi.
Moi, le sans-coeur, le très ingrat ? Oh mon aimé,
Je ne puis pas te regarder.
Amour en souriant prit ma main et me dit :
Qui donc fit les yeux sinon moi ?

Oui, mais j’ai souillé les miens, Seigneur. Que ma honte
S’en aille où elle a mérité.
Ne sais-tu pas, dit Amour, qui a porté la faute ?
Lors, mon aimé, je veux servir.
Assieds-toi, dit Amour, goûte ma nourriture.
Ainsi j’ai pris place et mangé."

Poème cité par Simone WEIL dans une lettre à Joë BOUSQUET.

 


Damien Saillard / Peinture instinctive et paysage onirique.

Posted in Des mots aux images - Section d'Art contemporain on février 20th, 2013 by admin – 134 Comments

 » Le travail actuel de Damien Saillard peut se situer au carrefour

de la peinture instinctive et du paysage onirique.

Dans l’élan d’un geste ample et rapide, il installe la matière sur
la toile, sans hésitation, comme une évidence. La maîtrise de la trace surgit
comme un assaut.

L’évocation du paysage peut venir ensuite, apaisant la structure
des lignes de transe par des zones aux rythmes plus fouillés,
plus dilués ou plus colorés.

L’œil est appelé à s’attarder dans des espaces de nature végétale ou
rocheuse. Parfois un animal s’invite. On peut, comme Damien Saillard
le ressent, se laisser surprendre et accueillir ce qui advient.

Certaines œuvres laissent apparaître un espace très ouvert « cosmique »
(comme il le définit lui-même) ou, au contraire, la toile saturée donne
l’impression d’une nature foisonnante où nous devons nous laisser perdre.

On retrouve dans chacune de ses toiles un sens de lecture aléatoire qui
permet de les tourner afin de les redécouvrir avec des émotions nouvelles.

La force de l’œuvre de Damien Saillard réside dans les contrastes de
l’ombre et de la lumière, du primitif et du sensible, où le rêve et
l’étrange tiennent une large place.  »

Agnès Jurie des Camiers

ACCÉDEZ A LA GALERIE ICI.

Damien Saillard Tous Droits réservés©

Pour plus d’informations www.damiensaillard.com.

Extrême onction de seconde

Posted in POESIE LIVE - NOUVELLES PRODUCTIONS de Guillaume HOOGVELD on février 16th, 2013 by admin – 54 Comments

nombre-pi

_JE VIS POUR CETTE EXTRÊME

ONCTION DE SECONDE

QUI DÉFIE L’ANIMAL DE L’HOMME

POUR CETTE SI PRÉCIEUSE ET RARE

PENTE                  SITUATION

A L’INSTANT π

10–9 OU 3,141 592 654 D’ALCHIMIES

VERS LA PASSION QUI S’ANIME

FAMILIER SOURIRE QUI SE DESSINE

ET LA RAISON QUI BAT SON PLEIN

EN DEHORS,

TOUT EST RATURE

MAIS

TOUT EST ATTEINT_

Guillaume HOOGVELD @2013 Droits réservés©

Guillaume Hoogveld sur Radionova / Extrait de « La Cordillère des âmes »

Posted in VIDEOS STREAM BAZAAR on février 11th, 2013 by admin – 39 Comments



%d blogueurs aiment cette page :