Le cri était presque parfait

Je n’ai pas mon

CRI

à dire

à perforer l’avenir

Mon cri à moi tout seul

Sachant libérer le ciel de son lourd potentiel

À peine possible

mais tout de même probable

À peine enviable

mais soudainement

PLAUSIBLE

Je recule devant ce qui touche au Visible_

Guillaume HOOGVELD 2013 Droits réservés©

Partagez moi
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •