Duras / L’absence et le dépeuplement de l’écrivain

Magnifique confession de Duras en 1980 sur le « dépeuplement » de l’écrivain.

« On est personne dans la vie vécue, on est quelqu’un dans les livres. Et plus on est quelqu’un dans les livres, moins on est quelqu’un dans la vie vécue. (…). On ne peut pas faire l’économie de cela.(…).

Partagez moi
  •  
  •  
  •  
  •