Peter Sloterdijk – « Tempéraments philosophiques »

« Si tant de contemporains éprouvent aujourd’hui un malaise profond dans la modernité, cela tient sans aucun doute à l’expérience ambigüe que procurent la croissance constante du pouvoir et une perte de sécurité irrémédiable. Là où règne l’ambivalence, il est difficile de tirer des bilans positifs. Les gens sont de plus en plus nombreux à douter, avec des justifications de plus en plus fortes, que l’expérimentation mondiale des Temps modernes puisse encore être présentée comme un jeu gagnant global; l’inflation des risques et des pertes est devenue trop évidente. Si l’on voulait désigner la règle qui domine l’écologie de l’esprit des Temps modernes, il faudrait révéler la raison pour laquelle la modernisation entraîne inévitablement un progrès dans la conscience du manque de stabilité. » Peter Sloterdijk – « Tempéraments philosophiques » – novembre 2011 – extrait du chapitre consacré à PLATON.

Partagez moi
  •  
  •  
  •  
  •