Alter Amante

Orgie d'octet                                                                              À Toi : Présupposée luxure au centimètre carré tu m'as fait peur avec ton corps un vaste périmètre où le passé a été maitre du plaisir, des délices, des sucreries de bouches féminines liquoreuses Chanel number ZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZERO. Nous fixons l'alter Ego Je façonne la mixité Adieu mon amante Je te trompe pour une... Lire la suite →

Hommage à THOMAS SCH.

Tom, espèce de sale glaïeul, troène en basse-cour, photographe mondain, heureusement que ta silhouette, que dis-je, ta stature ressemble plus à un peuplier qu'à un oncle Picsou de Dysneysland. Quand est-ce qu'on part, Tom ? JE vais te dire pourquoi je reste ; tu m'as dit un jour : "je hais les départs" ; et... Lire la suite →

Réel sain et sauf

    LE REEL N EST PAS DELIE NI ANTAGONISTE AU REEL LE REEL EST NECESSAIRE ? PROUVEZ LE MOI : SENTEZ CE QUE VOUS DITES ET DITES : "J'ai mal." UNE EXPERIENCE POUR RIEN DANS LES CONTINGENCES DU REEL LA REALITE ET LE REEL NE SONT QUE D'IMPROBABLES CONTINGENCES. LE REEL EST UN SYSTEME... Lire la suite →

Anton LARBIE

CLIQUEZ tout-dessous pour accéder aux essences larbiennes, une frénésie du risque... SINUOSITÉS SILLONS SILLAGES ŒUVRES originales et UNIQUES sur papier de Navarre, rehaussées à l'aquarelle par l'Artiste dont voici la dernière présentation qu'on pouvait lire de lui dans une salle des ventes Milanaise cet été. "Anton Larbie, né à peine en 1965 au Soudan, de... Lire la suite →

VU à la TV 100% Dustwear

Asphalte basalte bitume Vous êtes trop bon ! je pleure du sang des larmes des gouaches free-style en barbotant sur ma presqu’il pendant que l’homme politique se ramollit à coup de spots TNT arrosés de vin (qui dit vin dit pot de pot-de-vin dit ce dicton qui tombe à pif) alors que le JT étale... Lire la suite →

Délit de tristesse

Pour le Pr Michel Hamon Qui sait faire sourire l'encéphale... État de chose État de fait Ton nom est comme la rose En moi tu te défais États de fait les lieux gravitent je m’appelle tristesse                     adieux tristesse si j’osais ! à la mémoire zébrée En moi tu te défais Les natures mortes se greffent aux portes Échangerl’ivraie... Lire la suite →