Elève, regarde, déploie

Enlève

Enlève les journaux, la guerre des Balkans, les OPA entre les banques, les pourcentages, les voix ferrées
Enlève les cours de la bourse, les horaires des trains, des avions
Enlève le télégraphe – téléphone, le méridien de Greenwich, les fuseaux horaires, les satellites,
La fibre optique…
Enlève le bruit, enlève la mer de sa place, enlève le tour du monde
Enlève l’eau de pluie déjà sur le visage
Enlève la fille sur le chemin l’envie de chuter
Enlève les titres des journaux, les ailes des anges, les portiques du métro, enlève le métro
Enlève les bouches qui ont faim, les silences des muets, les crépuscules du soir, la nuit où j’ai crié
Enlève les marteaux-piqueurs, laisse les cils des yeux, agrandis les yeux,
Nous voudrons toujours voir…
Enlève la peur, donne-moi envie, donne-moi faim, donne-moi soif, donne-moi ta voix, desserre les dents

Elève, regarde, déploie.

Guillaume HOOGVELD 1995©

Charlotte HOOGVELD Création et droits photographiques réservés 2012©

Partagez moi
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •