Harmoniques

labyrinthe des consciences des solitudes noyautées effet de serre autour de nous constellés nous avons le pressentiment de ce qui arrive ce qui dé-coule seuil à ne pas dépasser inconnu nous dépassons comme des harmoniques ondes linéaires surface continue ondes transversales jusqu'à nous perception croisement des âmes impact Guillaume HOOGVELD 1995©

Connexion illimitée

Je crains que tu ne sois la dernière et je poursuis un rêve statufié Inanimé comme ta bouche Parti m’isoler en enfance Bercer des christs en platine J’épuise une nouvelle seconde J’épuise Mes pieds à terre Mes ongles noirs Mon mal de dos Mon avenir mal à l’aise Face tournée vers le large Le ciel... Lire la suite →

Elève, regarde, déploie

Enlève Enlève les journaux, la guerre des Balkans, les OPA entre les banques, les pourcentages, les voix ferrées Enlève les cours de la bourse, les horaires des trains, des avions Enlève le télégraphe - téléphone, le méridien de Greenwich, les fuseaux horaires, les satellites, La fibre optique… Enlève le bruit, enlève la mer de sa... Lire la suite →

Article mis en avant

Plus loin

Plus loin davantage de distance, davantage de marges, davantage. Plus loin, la nuit s'arraisonne, s'éphémère, s'ignore. Plus loin, l'attente; un cœur ouvert qui espère l'autre sang. Plus loin, des façades opaques, vénéneuses, où nous nous devinons. Plus loin, tu réverbères à l'unisson, tu déclames à tout va. Parce que tu sais, toi. Plus loin, seule,... Lire la suite →

Article mis en avant

Massa Lubrense > Idéal de tous les midis

Capturé sur la Terrasse du consul à Massa Lubrense, près de Sorrento, en face de Naples, non loin ou sommeille, paupières basses au pouls lent le Vésuve qui a donné à cette région le sens de la Tragédie. Guillaume HOOGVELD 2010 ©

Gaston Miron, de la Révolte urgente et massive à l’Idéal

http://www.youtube.com/watch?v=H0DYghpA7Ag&feature=g-crec Vous pouvez me bâillonner, m'enfermer je crache sur votre argent en chien de fusil avec vos polices et vos lois, je vous réponds NON je vous réponds, je recommence je vous garroche mes volées de copeaux de haine de désirs homicides je vous magane, je vous use, je vous rends fous je vous fais... Lire la suite →

"Si nous nous obstinons à concevoir notre monde en termes utilitaires, des masses de gens en seront constamment réduites à devenir superflues." Hannah Arendt "Vis comme si tu devais mourir demain. Apprends comme si tu devais vivre toujours." Mohandas Karamchand Gandhi "La musique nous donne accès au coeur du monde." Hubert Reeves "Car là où... Lire la suite →

Ouverture des Possibles : extrait du « Livre de l’intranquillité » de Pessoa

Je m'apaise enfin. Tout ce qui était vestiges et déchets disparaît de mon âme, comme si cela n'avait jamais existé. Me voici seul et paisible. L'heure que je traverse est semblable à celle qui me verrait me convertir à une religion. Rien cependant ne m'attire vers le haut, même si rien ne m'attire plus vers... Lire la suite →